top of page

Non-propriété et passation (-10 000)



Les recherches de Idaj Ayal Kashiv tendent à démontrer que les villages sdorviens, construits en cercle, sont tournants. Un rituel de passage invite les membres d’un foyer (non-familial) à y laisser leurs biens pour intégrer la bâtisse adjacente. Ces déménagements prenaient sans doute place lors de la Pavalnié, avec l’arrivée du printemps. On pourrait donc parler de passation, et l’état dans lequel était rendu un édifice pouvait donner lieu à des querelles, selon le soin que les Sdorviens donnaient à leur intimité.

2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page